Archive de l’étiquette changement

Voir autrement

À travers le temps et l’espace, ce monde connaît des mutations, des changements, des transformations. Les choses anciennes sont passés et toutes choses sont devenus nouvelle. Il existe en chaque être humain se désire de voir une nouvelle chose, une nouveauté ou une mise à jour d’un progrès sans fin. Les anciens ou ceux qui nous ont précédé, ont légué des visions, des mouvements, des concepts comme héritage qui aujourd’hui ne cadrent plus avec les réalités actuels. La philosophie aujourd’hui petit à petit cède sa place à la motivation ;  le capitalisme, le socialisme, libéralisme, communisme… cèdent leurs places à ce nouveau concept qui est le mondialisme, une vision commune, une nouvelle ligne de conduite, une nouvelle orientation voir même une nouvelle ordre mondiale. Chacun des nous tôt ou tard devra faire un choix. La conception que nous avons de la vie dépend de notre perception de ce monde pas forcément d’une manière physique. Le panafricanisme, une idée, une conception, une pensée, un mouvement, un héritage et un esprit qui a influencé pas seulement en Afrique même dans plusieurs régions du monde, a produit du succès. Les questions que nous devons se poser sont :  le panafricanisme cadre-t-il avec les réalités actuels ?  Doit-on faire une mise à jour de ce concept ou héritage africaine ?  La nouvelle génération, la nouvelle élite qui se lèvent doit-elle migrer vers un nouveau concept pour un Afrique glorieux et puissant ?

Quand nous marchons dans une vision, il y a un temps où les objectifs sont fixés et il y a aussi un temps où elle doivent faire objet d’une évaluation. On avance pas à l’aveugle dans la vie. Je sais et je suis conscient que mes écrits ne laisseront pas le monde tranquille seulement deux questions traverse toujours mon esprit :  où va le monde?  Avons-nous toujours des leaders ?

Je ne parle pas forcément des leaders politiques qui souvent rassemblent des masses pour leurs propres intérêts. Je parle des leaders capables de rassembler des hommes et femmes des différents peuples autour d’une vision qui conduit à un avenir glorieux. L’on ne s’attache pas forcément aux leaders, leaders peut être apprécier et aimer de tous, la vérité est que les humains gravitent autour de sa vision.

Nous avons tous besoin d’un second souffle, d’une nouvelle ère qui mettent en valeur les talents et potentiels des africains dans différents domaines. Un homme a dit un jour :  les cimetières sont les endroits le plus riche du monde parce que plusieurs talents, dons, potentiels… sont enterrés là et ne verront jamais le jour. Nous avons aussi besoin d’une nouvelle classe des dirigeants qui oeuvrent pour le bien-être du peuple. Le présencialisme, une conception qui se veut que les dirigeants et les peuples trouvent chacun leurs parts sans bafouer le droit et le bien-être d’une partie prenante. Tout le monde gagne quand tout le monde trouve son compte.

Chaque dirigeants devraient se concentrer sur le bien-être de son pays et de son peuple. Bien que les choses ne sont pas facile, plusieurs défis et réalités que le peuple ignore et qu’ il existe aussi une mauvaise foi, à mon humble avis tout le monde peut s’en sortir.

Voir autrement, une autre vision quand rien ne marche, quand tout va mal, il est aussi préférable de redéfinir les objectifs vers une nouvelle ligne de conduite après évaluation. Nous avons besoin d’un second souffle aussi d’une nouvelle ère.

L’ Africain a un incroyable talent, il suffit juste de le promouvoir et de le soutenir.

Écrit par Eli le ZérahÏque